Les vacances

CILAOS

Cilaos

Cilaos est le cirque le plus méridional et le plus sec de La Réunion. Celui-ci était très difficile à accéder au passé sauf pour les plus fortunés qui y parvenaient en chaises à porteurs. Aujourd’hui la route dite « aux 400 virages »offre néanmoins des paysages grandioses entre hautes falaises et gorges profondes. A 1 200 mètres d’altitude, Cilaos est au pied du Piton des Neiges 3 071 m et entouré par le Dimitile 1 837m le Couteau Kerveguen 2 232 m, les trois Salazes 2 132 m, le Grand Bénare 2 898 m et le Petit Bénare 2 600 m. ces sommets servaient jadis de refuge aux « marrons » poursuivis par les chasseurs d’esclaves. Aujourd’hui, le Col du Taïbit 2 142 m est le passage obligé à certains mafatais pour se ravitailler à Cilaos. Au centre du Cirque, la ville très fleurie est fréquentée pour son calme, notamment au bord de « la mare à Joncs », pour sa fraicheur et pour ses sources thermales découvertes en 1815 et exploitées en établissement des Thermes par le docteur Mac Auliffeà partir de 1939. C’est sa fille Angèle qui est à l’origine de la célèbre dentelle « les jours de Cilaos » qu’il faut absolument découvrir à la Maison de la Broderie.

La dégustation du vin de Cilaos
vin
Allez les filles c’est comment le réputable vin du Cilaos!

Le petit marché du dimanche matin plonge le visiteur dans cette ambiance paisible des villages de montagne et lui propose, entre autres produits locaux, le vin de Cilaos unique à la Réunion et les fameuses lentilles de l’îlet à Cordes, ainsi nommé parce que son accès n’était pas possibles donc les peuples utilisaient des cordes pour y arrivaient. La restauration locale propose même son fameux cassoulet aux lentilles ! Cilaos est de plus en plus une étape d’accueil pour les randonneurs en quête de sommets, avides de gravir Le Piton des Neiges, et pour les passionnés de canyoning qui vivent pleinement leurs émotions dans les cascades de « Fleur jaune » et de « Bras Rouge » ; le tourisme en famille y est également fort présent.

L’église de Piton Sainte Rose

Egise

L’église de Piton Sainte Rose est entourée de lave depuis 1977 est cela est étonnant au visiteur. La coulée du Piton de la fournaise qui dévale la pente, détruise sur son passage quelques maisons du village avant de traverser la route comme pour s’engouffrer dans l’édifice mais au moment où « la rivière de feu » enserre la nef, elle s’arrête définitivement devant la porte principale. Ce fait exceptionnel jugé par les plus pieux comme un miracle a donné un nouveau nom à l’édifice baptisé depuis « Notre Dame des Laves ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :